mardi 8 janvier 2019

← ← ← 2018 ← ← ← ← ← ← 2019 → → → → → → → → → → → →

Bonjour à tous, et surtout une belle et heureuse année à vous ! 


Que 2019 vous comble de joie, que tous vos projets se réalisent, avec le soutien et l'amour de tous vos proches, et tout ce beau petit monde en bonne santé, évidemment.




Voici venu le moment du récapitulatif de l'année 2018, et du petit coup d’œil en avant vers ce que nous promet 2019 !

L'année 2018 a été plutôt bonne pour moi : 
- j'ai validé mon master de littérature
- j'ai profité de la vie (balades, théâtre, cinéma, spectacle et autres)
et surtout, j'ai lu pas mal de bons bouquins ! 

► 76 livres en tout, dont 4 en VO (anglais, pas d'allemand en 2018, il faudrait que je m'y remette en 2019 !)
► 91 mangas
► première fois au Salon du livre de la jeunesse (pas mon préféré)
► première participation au Pumpkin Autumn Challenge
► et je suis retournée au Salon du livre de Paris, où j'ai rencontré pas mal de monde !
j'ai lu 54/100 catégories du défi lecture 2018

J'ai eu de très bonnes lectures
• j'ai découvert la plume de Luca d'Andrea avec L'essence du mal (grosse claque)
• j'ai ri avec Gilles Legardinier et Quelqu'un pour qui trembler
• j'ai adoré Amis et RIEN de plus... de Kristan Higgins, moi qui pensais ne pas le garder ^^'
• j'ai frissonné en lisant Jake de Bryan Reardon (dire que je l'avais un peu pris par hasard, pour tenter le coup - c'était un service presse sans couverture ni résumé)
• j'ai adoré relire Kaïsha d'Elisabeth Camirand et ENFIN découvrir le dernier tome !
• j'ai effectué une étude de marché sur les mangas pour mes cours, et ça m'a redonné l'envie d'en relire, d'en découvrir d'autres...



J'ai compté mes livres, regroupé les livres de ma PAL au même endroit, et je compte en lire le plus possible pour la réduire, et pour ne garder que les meilleurs. 
J'aimerai faire du tri et de la place, et n'avoir dans ma bibliothèque que les livres qui me font du bien, qui m'ont vraiment marquée, qui sont nécessaires
C'est un objectif à long terme, et il ne sera pas atteint en 2019, mais j'espère écluser un certain nombre des livres qui m'attendent (quelque chose comme 300 bouquins...) d'ici 2020 !

Je participe également au défi lecture cette année (ma troisième lecture est presque terminée), et j'espère lire 75 livres cette année. N'hésitez pas à nous rejoindre sur la page Facebook du défi lecture 2019 ! 

Et vous ? quelles ont été vos meilleures lectures ? Vos meilleures expériences cette année? Avez-vous eu des grosses déceptions ? Avec vous des objectifs livresques pour 2019 ?


mardi 20 novembre 2018

Des mangas prometteurs...

Bonjour à tous !

Cette année, je suis en master édition et ça me plait beaucoup ! J'y apprends des tas de choses sur la chaîne du livre, j'apprends à me servir de logiciels assez chouettes comme InDesign ou Illustrator (que j'aime particulièrement), donc c'est plutôt cool ! Et pour ces cours, je dois à présent réaliser une étude de marché, et pour ce faire, j'ai choisi les mangas !

Voici donc la raison de cet article, vous parler de quelques mangas (uniquement des tomes 1) que j'ai lu dans le cadre de cette étude de marché. C'est parti !


  • Dreamland #1, Reno Lemaire
Ce manga (français) a été publié une première fois en 2006, puis à nouveau en 2012, suite à de grosses modifications de l'auteur sur les trois premiers tomes. Il s'agit d'un shônen, dans lequel certains personnages atterrissement dans un monde parallèle lorsqu'ils dorment : Dreamland. Les enchaînements entre monde réel et monde du rêve se font très bien, et les codes du manga japonais sont respectés. Le personnage principal, Terrence, est un jeune lycéen montpelliérain, peu attiré par l'école et fou amoureux d'une de ses camarades. Gaffeur, il n'est pas bien vu par son entourage mais commence à évoluer suite à son entrée dans Dreamland. Ce monde est très particulier, complexe, et surtout peuplé de toutes sortes de gens. Tous ne veulent pas du bien à notre héro, qui devra apprendre à combattre et à contrôler un pouvoir qu'il a acquis dans ce monde si spécial. C'est assez difficile d'en parler sans trop en dévoiler, mais je pense que les amateurs de mangas connaissent de toute façon déjà cette histoire. Pour les autres, je pense pouvoir vous recommander ce manga, dans le sens ou, bien que ce tome 1 ne m'ai pas fait autant d'effet que le manga dont je vous parle juste après, j'ai passé un bon moment de lecture, et surtout, la renommée de cette série n'est plus à faire. Aussi, je pense que les tomes suivants me plairont d'avantage, et seront tous très rythmés. J'ai hâte de lire la suite pour vous en dire un peu plus ! Il y a pour le moment 18 tomes, série en cours. 



  • Radiant #1, Tony Valente
Ces mangas m'ont été prêtés par mon copain et son frère, que je remercie chaleureusement. En faisant des recherches pour mon étude, j'ai lu un article très intéressant sur Radiant, ce qui m'a donné très envie de le lire. J'ai donc lu ce tome-ci en deuxième. Et quel bonheur ! Ce manga est très intéressant ! Il aborde tout ce qu'on attend d'un shônen type (action, aventure, personnage masculin typique, un peu naïf et fonceur, qui va devoir évoluer, faire preuve de courage et réussir à surmonter ses peurs et son incapacité à contrôler ses "pouvoirs" ou talents pour parvenir à ses fins), mais offre également au lecteur un discours politique fort sur la notion d'étranger, sur le fait d'être différent et la réception qu'en font les autres autour de nous, sur le racisme, sur l'immigration (un vrai fond est travaillé derrière tout ça, et c'est chouette!). En dehors de ça, des personnages types qu'on adore, Seth, le personnage principal en est un bon exemple : il ne veut rien entendre, fonce tête baissée, fait pleins de dégâts, n'écoute pas son mentor etc. mais on sent dès ce premier tome qu'il va grandir au fil de la série, qu'il va gagner en maturité et accomplira de grandes choses (en fait, Seth me fait un peu penser à Ikki dans Air Gear). L'univers est présenté au lecteur, et il n'est pas commun puisqu'il s'agit ici d'un monde dans lequel des monstres (appelés Némésis) tombent du ciel et ravagent tout sur leur passage. Des êtres exclus de la société vont se battre contre ces monstres, et Seth fait partie de ceux-là. Je n'en dirai pas plus pour ne pas spoiler ceux qui n'auraient pas lu cette saga, mais c'est très prometteur ! J'ai déjà très envie de connaître la suite. La série n'est pas terminée (elle comporte 10 tomes actuellement), mais a déjà vu sa licence achetée au Japon et, ultime consécration (et une première pour un manga français), le manga va être adapté en animé au Japon (voir l'article cité plus haut) ! Preuve s'il en faut de la qualité de la série. Je reviendrai vers vous quand j'en aurai lu plus, mais je sais déjà que ça va me plaire !




  • Everdark, Romain Lemaire
Romain Lemaire est le cousin de Reno Lemaire, l'auteur de Dreamland. Ce dernier lui a permis de s'améliorer en l'aidant de temps à autre sur Dreamland, et il a maintenant sorti son premier manga. Les dessins sont bons, j'aime beaucoup le style. Pour ce qui est de l'histoire, je pense qu'elle va être assez complexe (pas autant que Pandora Hearts) mais très intéressante. J'aime ce que j'en ai lu dans ce tome 1. Pour le moment, Radiant reste mon préféré, mais les trois sont prometteurs. Il m'est assez difficile de vous parler de l'histoire en elle-même, car elle n'est pas encore très claire dans mon esprit, le plus simple reste de vous donner le résumé qui en est fait sur la quatrième de couverture: 

Sur les restes d'un monde qui s'effondre, un mystérieux garçon se dresse face à l'ambition démesurée du royaume des Solaris. Vestiges d'une ère disparue, de géantes divinités pétrifiées appelées les "Veilleurs" parsèment le monde. L'énergie destructrice qui continue d'émaner de ces colosses figés est convoitée par le royaume de Solaris et ses sombres desseins. Conscient du danger des Veilleurs, Neer, un jeune guerrier solitaire, se dresse face à l'armada des Solaris. Son chemin croisera celui de nombreux alliés et ennemis, sans jamais se détourner du même but: empêcher qu'une guerre contre le "Ciel supérieur" n'éclate !

C'est donc encore une fois un shônen assez classique, avec aventure, combat, une quête principale, et des personnages secondaires qui apportent de l'humour à tout ça. J'ai hâte de lire la suite !




  • Dr. Stone, Riichiro Inagaki et Boichi
J'ai beaucoup aimé ce manga ! Mon copain n'arrête pas de dire qu'il adore, c'est même un de ces mangas préférés, et pour lui, Boichi est un maître. Je ne sais pas pourquoi, mais moi, au départ, ça ne me tentait pas plus que ça, puis j'ai lu le tome 1. C'est une histoire passionnante : un jour, l'humanité entière se transforme en pierre, et après des milliers et des milliers d'années, un jeune lycéen se réveille, suivi quelques temps après par un ami à lui. A eux deux, ils vont essayer de ramener l'humanité à la vie, de revivre en accéléré l'évolution humaine. C'est vraiment très bien fait, et très intéressant. De nombreuses questions pratiques se posent, il leur faut absolument trouver un moyen de réveiller ne serait-ce qu'un personne : une femme, pour que la race humaine ne s'éteigne pas avant qu'ils n'aient réussi à la faire revivre. C'est un shônen très intéressant qui met en scène deux protagonistes complémentaires: Senku, un jeune garçon très intelligent aux grandes connaissances scientifiques, et Taiju, force brute qui exécute les travaux manuels de grande envergure. Ces deux jeunes hommes se complètent et avancent à vitesse lumière dans l'évolution de l'homme, mais vient un moment où ils sont dépassés par la nature, qui a reprit ses droits durant ces milliers d'années, et qui ne connaît plus l'homme, et ils doivent prendre une grande décision, qui risque de mettre en danger leur projet de résurrection de l'humanité... C'est un manga très prometteur !



  • Beyond the clouds, Nicke
Beyonds the clouds est un manga magnifique. Dessiné par Nicke, une mangaka et dessinatrice très talentueuse, ce manga est d'une pureté incroyable, les dessins sont aussi importants et aussi bon que l'histoire en elle-même. Il s'agit également d'un shônen, mais qui pour moi n'a rien à voir avec les autres, et les dessins, bien que de style shônen, me rappellent ceux de certains shôjo. L'histoire nous présente un jeune garçon de 16 ans orphelin qui, plus jeune, rêvait de voyager dans des mondes fantastiques emplis de créatures toutes plus incroyables les unes que les autres. En grandissant, Théo perd peu à peu ses rêves et cesse de penser à toutes ces créatures, trop occupé à travailler dans l'atelier de réparation Chikuwa Barrack. Ce garçon adore aller à l'île des rêves, une sorte de décharge dans laquelle il cherche de nombreux objets, et un jour, y fait la plus grande découverte qui soit : une jeune fille du monde d'en haut, tombée du ciel et blessée. Théo va la prendre sous son aile et lui apporter son aide, mettant tout en oeuvre pour devenir plus fort et être à même de la protéger.
C'est un manga magnifique, doux pas ses dessins et ses personnages, même si l'auteure n'est pas tendre avec eux et leur fera vivre tout un tas d'aventures, certaines plus dangereuses que d'autres.



jeudi 1 novembre 2018

Les cathédrales du vide - Henri Loevenbruck

Les cathédrales du vide est le deuxième tome d'une série de thriller autour du personnage d'Ari Mackenzie (trilogie à ce jour). Je n'ai pas lu le premier tome, et j'ai malgré tout pu comprendre l'intégralité de ce tome deux. Quelques références sont faites quant au premier tome, mais rien qui nous empêche d'apprécier celui-ci. 

Arie Mackenzie est un ancien agent des renseignements généraux français, qui a mené une enquête dans le tome précédent (Le rasoir d'Ockham), laquelle a été classée secret défense avant sa résolution. Cette enquête refait surface dans Les cathédrales du vide, et Arie Mackenzie veut en finir. 



Histoires ésotériques, enquête à multiples facettes et voyage autour du monde, tout est réuni dans cette histoire. J'ai adoré ! J'ai particulièrement aimé le fait d'avoir de multiples points de vue à la lecture, qui au premier abord ne sont pas liés, mais qui finissent par se rejoindre. 

Arie Mackenzie est un agent original : réfractaire quant à l'utilisation des ordinateurs, auxquels il ne comprend pas grand chose, méfiant de la hiérarchie et des magouilles policières, c'est un entêté qui ne recule devant rien pour venir à bout de cette enquête qui lui a déjà beaucoup coûté. 

En bref, c'est une très bonne histoire, qui mêle de nombreuses intrigues (disparitions, meurtres, manipulations), les personnages jouent beaucoup dans la réussite de ce livre. L'écriture y est également pour beaucoup ! En lisant ce livre, j'ai un peu eu la sensation de lire un Chattam, l'écriture était tout aussi entraînante, haletante, passionnée. La façon de nous donner des informations au compte goutte également. Henri Loevenbruck réussit à nous tenir en haleine jusqu'à la dernière ligne, et je n'ai qu'une envie à présent, lire le tome 3, Le mystère Fulcanelli.



Les cathédrales du vide, Henri Loevenbruck
édition J'ai Lu, 2010
473 pages

samedi 1 septembre 2018

⸙ KАЇՏⱧА ⸙ ♥

Aaah Kaïsha... si vous saviez comme j'aime cette série. C'est Max Booking qui me l'a fait découvrir, il en parlait beaucoup sur sa chaîne, et ça m'avait intriguée. (Il avait d'ailleurs fait une vidéo interview avec l'auteure, que je vous mets juste ici). Depuis, j'ai participé à plusieurs reprises à des concours pour gagner certains tomes, sans succès. Je ne m'avouais pas vaincue et continuais de participer à chaque occasion se présentant, lorsque mes attentes ont été récompensées ! J'ai gagné les trois premiers tomes à un concours organisé par Maxim pour ses 1.000 abonnés sur la chaîne... (Maxim, un énorme MERCI!!!) ce que j'étais contente ! Gagner les trois d'un coup était une réelle chance, et je n'ai pas tardé à les dévorer ! Je les ai emmené avec moi en vacances à la montagne, et ça collait parfaitement. 



Cette histoire me touche, par bien des aspects. Tout d'abord, c'est une dystopie comme je n'en ai jamais lu. L'histoire est réellement novatrice, pleine de bonnes idées, et de beaux messages
L'auteur nous invite à réfléchir sur la peur de l'étranger, sur le besoin de s'ouvrir à d'autres pays et d'autres culture, sur le fait de s'accepter soi-même, et d'être toujours intègre, sur le fait de partir à l'aventure et de découvrir le monde. 
Des messages un peu moins jolis et plus critiques sont glissés dans l'histoire, comme lorsque l'auteur explique qu'il y a des esclaves dans la nation du Désert, et que bien que les autres nations soient contre, elles ferment les yeux, car elles ont besoin des denrées produites par cette nation... Tout comme nous, dans les pays occidentaux, qui fermons les yeux sur bien des choses sous prétexte que ça ne se passe pas chez nous. Mais si nous ne faisons pas partis de la solution, c'est que nous faisons parti du problème... 

Enfin bref, tout ça pour dire que de nombreux messages y sont cachés, et certains font vraiment rêver. Les paysages décrits sont magnifiques, l'univers est splendide. Que dire... c'est bon à tous les niveaux. Les personnages sont réellement bien travaillés, ils ont tous (en particulier le trio principal) des qualités et des caractéristiques propres, et on les aime énormément ! 

Les aventures sont nombreuses dans cette série, ainsi que les découvertes... Les personnages passent par toutes sortes de péripéties, et font preuve d'un courage à toute épreuve, même s'ils restent humains, et sombrent parfois dans une grande détresse, ce qui ne les rend que plus crédibles. 

C'est une excellente série, et je vous la recommande vivement. Moi-même, j'ai déjà lu les trois premiers tomes, et je l'ai relis aujourd'hui pour ENFIN lire le quatrième. J'ai lu le premier tome en trois jours (il fait pourtant 457 pages), et je me suis lancée avec grand plaisir dans la relecture du deuxième!



Bon, parlons un peu de l'histoire maintenant. 
Cela se passe dans un monde divisé en cinq nations : les Plaines, la Montage, la Forêt, la Mer et le Désert. Les cinq nations ont des climats, des traditions et des croyances bien différentes, et ils ne se mélangent pas. Les rares contacts qu'ils ont sont pour le commerce, et sont très limités. Dans ce monde, avoir une relation amicale avec une personne d'une autre nation est interdit, tabou, fou. Alors avoir une relation sentimentale inter-nation est impensable, et mettre au monde un enfant de deux mondes une abomination... 
Kaïsha est l'héroïne de cette saga, et elle découvre, alors âgée de treize ans seulement, qu'elle est une enfant de deux mondes. Imaginez le choc, dans un monde où ces personnes sont rejetées, voire tuées. A treize ans, elle comprend maintenant certaines de ses différences et quitte les Plaines, sa nation, pour retrouver ses vrais parents. C'est ce départ précipité qui entraînera toute une suite d'aventures plus incroyables les unes que les autres, parfois très belles, souvent monstrueuses, surtout pour une enfant de treize ans, seule dans un monde dont elle ne connaît rien. 

Kaïsha va devoir apprendre à vivre dans d'autres nations, à en découvrir les us et coutumes, à se faire au regard des gens sur sa personne, et à survivre dans bien des périls...


Cette saga est un véritable bijoux pour moi, et pour de nombreux lecteurs. L'autrice, Elisabeth Camirand, est une québécoise de 26 ans qui a l'air très sympathique, et qui fait de nombreux salons au Québec. J'espère avoir la chance d'aller au Québec un jour, et de l'y rencontrer, car j'aimerai beaucoup discuter de cet univers avec elle. Ce qu'elle a créé est fantastique, et vous ravira j'en suis sûre !

La série compte quatre tomes (qui sont de plus en plus gros *o* : 457 pages, 551 pages, 603 pages et 739 pages !), qui sont tous toujours meilleurs que le précédent (tout du moins pour ce qui est des trois premiers, je n'ai pas encore lu le quatrième, mais je sais d'avance qu'il me plaira, et qu'il sera encore meilleur). Les couvertures sont sublimes, et dessinées par Daniel Kordek. Chaque livre comporte deux cartes du monde dans lequel se passe l'histoire, et c'est un grand plus! J'aime toujours quand nous pouvons visualiser le monde dans lequel se déroule l'intrigue. 



Enfin, les personnages sont fantastiques. Kaïsha est très terre-à-terre, elle trouve en elle une force et un courage pour lesquels je l'admire beaucoup. Elle tire sa force de ce qui la vouait à une vie de solitude et de misère, pour devenir l'emblème d'une rébellion et d'un changement radical de vie et de pensée dans leur monde. Ses deux acolytes, Ko-Bu-Tsu et Zuo, sont également très travaillés, mais je n'en dirai pas plus pour ne pas vous gâcher le plaisir !

Les amis, je vous invite réellement à lire cette série, vous en sortirez le sourire aux lèvres, et croyez-moi, cet univers vous restera dans la tête un très long moment !

Enfin, je tenais sincèrement à remercier Maxim Poulin qui m'a fait découvrir cette série qui est maintenant une de mes préférées entre toutes (elle est dans mon top 3 !), et encore plus de m'avoir fait gagner les trois premiers tomes, ce qui a accéléré ma lecture de la série, qui aurait surement attendu encore quelques mois voire quelques années... Et bien évidemment, je remercie chaleureusement Elisabeth Camirand d'avoir écrit cette histoire, d'avoir créé cet univers fantastique ! C'est une de mes plus belles lectures !


Editions AdA


Ils en parlent : Au chapitre (le tome 1, le tome 2, le tome 3, le tome 4), Petite Bulle, Un autre point de vue, Jess Swan, Literarum,

jeudi 23 août 2018

Cruel Beauty - Rosamund Hodge

Bonjour, bonjour, me revoilà ! Et avec une lecture bien particulière, puisqu'il s'agit d'une lecture VO ! Alors, non, je ne voulais pas absolument lire ce livre et je n'avais pas la patience d'attendre une traduction, ce n'est pas ça. Seulement, une très bonne amie m'a donné quelques livres (bon, ok... beaucoup de livres ^^'), que je n'ai bien évidemment pas pu refuser... hmm hmm... et comme je partais en vacances, il me fallait un livre qui me fasse la durée des vacances. Et quoi de mieux qu'un livre en anglais pour ça ?! Vu que je lis beaucoup plus lentement lors d'une lecture en langue étrangère, autant vous dire que celui-ci m'a duré tout le long du voyage et même plus ! Donc son premier but est rempli. 

Parlons ensuite du bouquin en question. Cruel Beauty de Rosamund Hodge. J'en avais entendu parler sur la blogosphère, et ça me tentait pas mal. Mais vous commencez à me connaître maintenant, avec tous les livres que j'ai à lire chez moi, je ne pensais pas le lire de si tôt. Mais c'était sans compter sur Audrey (l'amie qui me l'a donné), qui voulait secrètement me faire lire en anglais j'en suis sûre ;) ! Je l'ai donc lu, et même si, bien évidemment, je n'ai pas tout compris (parfois dans des moments très importants, c'est un peu ennuyeux), je ne me suis pas laissée abattre et j'ai poursuivi ma lecture jusqu'à sa fin ! Et c'était bien !



Bon, parlons de l'histoire maintenant, parce que c'est ce qui vous intéresse le plus je pense. Il s'agit d'une réécriture de La Belle et la Bête, avec des démons, des vœux exaucés et tout et tout. La mythologie grecque est également très présente dans le roman, ce que j'ai beaucoup aimé! En résumé, il y a près de neuf cents ans, Arcadia (ville principale du roman), a été privée de son ciel (d'après ce que j'en ai compris ahah), et des démons sont apparus, dont LE Gentle Lord, roi des démons, avec qui des humains désespérés font des marchés, dans lesquels ils sont bien entendus toujours perdants... Le peuple souffre, des groupes se sont formés pour détruire le roi des démons et rétablir la paix dans Arcadia.

Nix Triskelion, l'héroïne du roman, est depuis toute petite liée à ce monstre qu'est le Gentle Lord, car elle a pour mission d'en devenir la femme afin de le tuer, et d'ainsi libérer Aracadia...

Mais bien évidemment, ce n'est pas si simple. La jeune femme, entraînée depuis sa plus tendre enfance, apprend de nouvelles facettes de l'histoire, commence à douter... des personnages inattendus apparaissent et se mêlent au puzzle de la vérité... 

Tout ça est très bien mené, et même en n'ayant pas tout compris, l'intrigue est bien ficelée, bien pensée, et ça fonctionne ! 
Il s'agit bien d'une histoire totalement nouvelle, qui m'a beaucoup plue ! 

J'ai beaucoup aimé le personnage fard du méchant, Ignifex, qui n'est ni tout blanc ni tout noir, comme tous les personnages du roman d'ailleurs. Nix Triskelion est un personnage ambivalent, qui espère l'amour et le respect d'un père qui la rejette, ne voyant en elle qu'une arme de guerre, qu'un moyen de vengeance, alors qu'il est au coeur même du vœu qui a scellé le destin de sa fille...  

C'est une belle lecture, une belle découverte ! Je pense que si j'en ai l'occasion, je le lirai en français un jour, pour comprendre toutes les nuances de l'histoire, car je pense que dans cette énorme énigme, chaque détail compte ! 

Je vous le recommande fortement en tous cas, en particulier si vous aimez lire en VO, car il n'existe pas encore de version française. 


Cruel Beauty, Rosamund Hodge
Edition Balzer + Bray, 2014
346 pages

L'auteure a également écrit Crimson Bound, une réécriture du Petit Chaperon Rouge, ainsi qu'une histoire annexe (ou tout du moins se passant dans le même monde) à Cruel Beauty : Gilded Ashes, réécriture de Cendrillon.