samedi 1 septembre 2018

⸙ KАЇՏⱧА ⸙ ♥

Aaah Kaïsha... si vous saviez comme j'aime cette série. C'est Max Booking qui me l'a fait découvrir, il en parlait beaucoup sur sa chaîne, et ça m'avait intriguée. (Il avait d'ailleurs fait une vidéo interview avec l'auteure, que je vous mets juste ici). Depuis, j'ai participé à plusieurs reprises à des concours pour gagner certains tomes, sans succès. Je ne m'avouais pas vaincue et continuais de participer à chaque occasion se présentant, lorsque mes attentes ont été récompensées ! J'ai gagné les trois premiers tomes à un concours organisé par Maxim pour ses 1.000 abonnés sur la chaîne... (Maxim, un énorme MERCI!!!) ce que j'étais contente ! Gagner les trois d'un coup était une réelle chance, et je n'ai pas tardé à les dévorer ! Je les ai emmené avec moi en vacances à la montagne, et ça collait parfaitement. 



Cette histoire me touche, par bien des aspects. Tout d'abord, c'est une dystopie comme je n'en ai jamais lu. L'histoire est réellement novatrice, pleine de bonnes idées, et de beaux messages
L'auteur nous invite à réfléchir sur la peur de l'étranger, sur le besoin de s'ouvrir à d'autres pays et d'autres culture, sur le fait de s'accepter soi-même, et d'être toujours intègre, sur le fait de partir à l'aventure et de découvrir le monde. 
Des messages un peu moins jolis et plus critiques sont glissés dans l'histoire, comme lorsque l'auteur explique qu'il y a des esclaves dans la nation du Désert, et que bien que les autres nations soient contre, elles ferment les yeux, car elles ont besoin des denrées produites par cette nation... Tout comme nous, dans les pays occidentaux, qui fermons les yeux sur bien des choses sous prétexte que ça ne se passe pas chez nous. Mais si nous ne faisons pas partis de la solution, c'est que nous faisons parti du problème... 

Enfin bref, tout ça pour dire que de nombreux messages y sont cachés, et certains font vraiment rêver. Les paysages décrits sont magnifiques, l'univers est splendide. Que dire... c'est bon à tous les niveaux. Les personnages sont réellement bien travaillés, ils ont tous (en particulier le trio principal) des qualités et des caractéristiques propres, et on les aime énormément ! 

Les aventures sont nombreuses dans cette série, ainsi que les découvertes... Les personnages passent par toutes sortes de péripéties, et font preuve d'un courage à toute épreuve, même s'ils restent humains, et sombrent parfois dans une grande détresse, ce qui ne les rend que plus crédibles. 

C'est une excellente série, et je vous la recommande vivement. Moi-même, j'ai déjà lu les trois premiers tomes, et je l'ai relis aujourd'hui pour ENFIN lire le quatrième. J'ai lu le premier tome en trois jours (il fait pourtant 457 pages), et je me suis lancée avec grand plaisir dans la relecture du deuxième!



Bon, parlons un peu de l'histoire maintenant. 
Cela se passe dans un monde divisé en cinq nations : les Plaines, la Montage, la Forêt, la Mer et le Désert. Les cinq nations ont des climats, des traditions et des croyances bien différentes, et ils ne se mélangent pas. Les rares contacts qu'ils ont sont pour le commerce, et sont très limités. Dans ce monde, avoir une relation amicale avec une personne d'une autre nation est interdit, tabou, fou. Alors avoir une relation sentimentale inter-nation est impensable, et mettre au monde un enfant de deux mondes une abomination... 
Kaïsha est l'héroïne de cette saga, et elle découvre, alors âgée de treize ans seulement, qu'elle est une enfant de deux mondes. Imaginez le choc, dans un monde où ces personnes sont rejetées, voire tuées. A treize ans, elle comprend maintenant certaines de ses différences et quitte les Plaines, sa nation, pour retrouver ses vrais parents. C'est ce départ précipité qui entraînera toute une suite d'aventures plus incroyables les unes que les autres, parfois très belles, souvent monstrueuses, surtout pour une enfant de treize ans, seule dans un monde dont elle ne connaît rien. 

Kaïsha va devoir apprendre à vivre dans d'autres nations, à en découvrir les us et coutumes, à se faire au regard des gens sur sa personne, et à survivre dans bien des périls...


Cette saga est un véritable bijoux pour moi, et pour de nombreux lecteurs. L'autrice, Elisabeth Camirand, est une québécoise de 26 ans qui a l'air très sympathique, et qui fait de nombreux salons au Québec. J'espère avoir la chance d'aller au Québec un jour, et de l'y rencontrer, car j'aimerai beaucoup discuter de cet univers avec elle. Ce qu'elle a créé est fantastique, et vous ravira j'en suis sûre !

La série compte quatre tomes (qui sont de plus en plus gros *o* : 457 pages, 551 pages, 603 pages et 739 pages !), qui sont tous toujours meilleurs que le précédent (tout du moins pour ce qui est des trois premiers, je n'ai pas encore lu le quatrième, mais je sais d'avance qu'il me plaira, et qu'il sera encore meilleur). Les couvertures sont sublimes, et dessinées par Daniel Kordek. Chaque livre comporte deux cartes du monde dans lequel se passe l'histoire, et c'est un grand plus! J'aime toujours quand nous pouvons visualiser le monde dans lequel se déroule l'intrigue. 



Enfin, les personnages sont fantastiques. Kaïsha est très terre-à-terre, elle trouve en elle une force et un courage pour lesquels je l'admire beaucoup. Elle tire sa force de ce qui la vouait à une vie de solitude et de misère, pour devenir l'emblème d'une rébellion et d'un changement radical de vie et de pensée dans leur monde. Ses deux acolytes, Ko-Bu-Tsu et Zuo, sont également très travaillés, mais je n'en dirai pas plus pour ne pas vous gâcher le plaisir !

Les amis, je vous invite réellement à lire cette série, vous en sortirez le sourire aux lèvres, et croyez-moi, cet univers vous restera dans la tête un très long moment !

Enfin, je tenais sincèrement à remercier Maxim Poulin qui m'a fait découvrir cette série qui est maintenant une de mes préférées entre toutes (elle est dans mon top 3 !), et encore plus de m'avoir fait gagner les trois premiers tomes, ce qui a accéléré ma lecture de la série, qui aurait surement attendu encore quelques mois voire quelques années... Et bien évidemment, je remercie chaleureusement Elisabeth Camirand d'avoir écrit cette histoire, d'avoir créé cet univers fantastique ! C'est une de mes plus belles lectures !


Editions AdA


Ils en parlent : Au chapitre (le tome 1, le tome 2, le tome 3, le tome 4), Petite Bulle, Un autre point de vue, Jess Swan, Literarum,

jeudi 23 août 2018

Cruel Beauty - Rosamund Hodge

Bonjour, bonjour, me revoilà ! Et avec une lecture bien particulière, puisqu'il s'agit d'une lecture VO ! Alors, non, je ne voulais pas absolument lire ce livre et je n'avais pas la patience d'attendre une traduction, ce n'est pas ça. Seulement, une très bonne amie m'a donné quelques livres (bon, ok... beaucoup de livres ^^'), que je n'ai bien évidemment pas pu refuser... hmm hmm... et comme je partais en vacances, il me fallait un livre qui me fasse la durée des vacances. Et quoi de mieux qu'un livre en anglais pour ça ?! Vu que je lis beaucoup plus lentement lors d'une lecture en langue étrangère, autant vous dire que celui-ci m'a duré tout le long du voyage et même plus ! Donc son premier but est rempli. 

Parlons ensuite du bouquin en question. Cruel Beauty de Rosamund Hodge. J'en avais entendu parler sur la blogosphère, et ça me tentait pas mal. Mais vous commencez à me connaître maintenant, avec tous les livres que j'ai à lire chez moi, je ne pensais pas le lire de si tôt. Mais c'était sans compter sur Audrey (l'amie qui me l'a donné), qui voulait secrètement me faire lire en anglais j'en suis sûre ;) ! Je l'ai donc lu, et même si, bien évidemment, je n'ai pas tout compris (parfois dans des moments très importants, c'est un peu ennuyeux), je ne me suis pas laissée abattre et j'ai poursuivi ma lecture jusqu'à sa fin ! Et c'était bien !



Bon, parlons de l'histoire maintenant, parce que c'est ce qui vous intéresse le plus je pense. Il s'agit d'une réécriture de La Belle et la Bête, avec des démons, des vœux exaucés et tout et tout. La mythologie grecque est également très présente dans le roman, ce que j'ai beaucoup aimé! En résumé, il y a près de neuf cents ans, Arcadia (ville principale du roman), a été privée de son ciel (d'après ce que j'en ai compris ahah), et des démons sont apparus, dont LE Gentle Lord, roi des démons, avec qui des humains désespérés font des marchés, dans lesquels ils sont bien entendus toujours perdants... Le peuple souffre, des groupes se sont formés pour détruire le roi des démons et rétablir la paix dans Arcadia.

Nix Triskelion, l'héroïne du roman, est depuis toute petite liée à ce monstre qu'est le Gentle Lord, car elle a pour mission d'en devenir la femme afin de le tuer, et d'ainsi libérer Aracadia...

Mais bien évidemment, ce n'est pas si simple. La jeune femme, entraînée depuis sa plus tendre enfance, apprend de nouvelles facettes de l'histoire, commence à douter... des personnages inattendus apparaissent et se mêlent au puzzle de la vérité... 

Tout ça est très bien mené, et même en n'ayant pas tout compris, l'intrigue est bien ficelée, bien pensée, et ça fonctionne ! 
Il s'agit bien d'une histoire totalement nouvelle, qui m'a beaucoup plue ! 

J'ai beaucoup aimé le personnage fard du méchant, Ignifex, qui n'est ni tout blanc ni tout noir, comme tous les personnages du roman d'ailleurs. Nix Triskelion est un personnage ambivalent, qui espère l'amour et le respect d'un père qui la rejette, ne voyant en elle qu'une arme de guerre, qu'un moyen de vengeance, alors qu'il est au coeur même du vœu qui a scellé le destin de sa fille...  

C'est une belle lecture, une belle découverte ! Je pense que si j'en ai l'occasion, je le lirai en français un jour, pour comprendre toutes les nuances de l'histoire, car je pense que dans cette énorme énigme, chaque détail compte ! 

Je vous le recommande fortement en tous cas, en particulier si vous aimez lire en VO, car il n'existe pas encore de version française. 


Cruel Beauty, Rosamund Hodge
Edition Balzer + Bray, 2014
346 pages

L'auteure a également écrit Crimson Bound, une réécriture du Petit Chaperon Rouge, ainsi qu'une histoire annexe (ou tout du moins se passant dans le même monde) à Cruel Beauty : Gilded Ashes, réécriture de Cendrillon.



vendredi 20 juillet 2018

MANGA - Eyeshield 21

Alors là mes aïeux, on va parler sérieusement. J'ai ENFIN lu la série complète d'Eyeshield 21 (merci Ruddy!!) et c'était tellement bon, si vous saviez... 

Je ne suis pas fan de sport habituellement, ça ne me dérange pas de regarder un match de foot de temps en temps, et j'aime bien, mais sinon, je ne suis pas très 'sport'. 

Je n'ai jamais trop compris les règles du rugby (qui pour moi était à peu près la même chose que le foot américain en gros), et ça ne m'a jamais particulièrement intéressée.



Mais, car il y a un mais...

Il y a quelques années, j'avais lu les quatre ou cinq premiers tomes de la série, et j'avais beaucoup aimé, et cette année, le frère de mon copain qui se les ai tous acheté, me les a prêté !!

Je pense les avoir lu en deux semaines, et je suis contente d'avoir enfin lu cette série, tout en étant triste d'en quitter l'univers (et surtout les personnages, tous très spécifiques !). 

Pour faire simple, Eyeshield 21 est un manga sur le football américain, et plus précisément sur une équipe de football américain d'un collège nipon : les Deimon Devil Bats

Attention, je vous arrête tout de suite ceux qui n'aiment pas le sport, ce manga ne parle pas que de ça ! Il fait découvrir le football américain, bien évidemment (j'ai d'ailleurs maintenant très envie d'aller voir un match o.o), mais il est aussi énormément basé sur les relations d'amitié qui permettent à nos héros de tirer le meilleur d'eux-même. 

Ce manga est une perle, un classique, et vaut vraiment le coup ! 

On découvre un sport que, pour ma part, en ne m'y étant pas intéressée de moi-même, je n'ai jamais 'rencontré' dans d'autres livres ou films. Les personnages sont attachants, sournois pour certains, très rusés et on adore découvrir les nouvelles tactiques d'un certain personnage pour arriver à ses fins ;). 

Pour vous donner une idée du genre de ce "certain personnage", le voici en image:




Et le grand plus : les dessins sont splendides, les actions sublimes et les personnages ont la classe dans leur tenues de football américain!



Bref, je ne saurai que trop vous recommander de lire cette série, que vous soyez adepte du football américain ou non, car il vaut le détour ! 

Je ne veux pas trop en dire, pour ne pas vous gâcher le plaisir, mais si vous voulez d'autres avis plus en détail, je vous recommande celui-ci, il est très poussé et je suis d'accord avec tout ce que la personne écrit (même si moi j'ai adoré le fait qu'Hiruma soit très... présent dans la série ^^). 


Eyeshield 21 (37 tomes)
Riichiro Inagaki et Yusuke Murata
éditions Glénat
shonen


vendredi 29 juin 2018

Comment se débarrasser d'un vampire amoureux - Beth Fantaskey

Bonjour à tous ! 

Je vais aujourd'hui vous parler d'urban fantasy et de bit lit, à savoir de la littérature avec des vampires!
Je me suis récemment procuré Comment se débarrasser d'un vampire amoureux de Beth Fantaskey, dont j'avais beaucoup entendu parler sur Booktube. Ce livre me tentait beaucoup aussi, quand je l'ai trouvé à un euro à Book-off (encore et toujours!), je n'ai pas hésité. 

Et je l'ai lu dans la foulée de Monster Hunter Epidoses

L'histoire est simple : Jessica, une jeune américaine entre en terminale, l'année qui est sensée être la plus heureuse de toutes, celle de l'indépendance, celle de sa majorité aussi... elle en attend beaucoup ! Malheureusement pour elle, tout ne va pas se passer comme prévu puisqu'elle va faire la connaissance de Lucius, qui n'est autre... qu'un vampire ! Et ce n'est pas tout, ce dingue qui se prend pour un vampire, comme elle le pense au départ, lui apprend qu'elle est une vampire en devenir, et qui plus est... une princesse ! En plus de tout ça, Jessica est en fait une princesse promise depuis sa plus tendre enfance à ce fameux Lucius, qui est venu réclamer son 'du'... 

Autant vous dire que l'année de terminale de Jess va être on ne peut plus mouvementée ! 



J'ai beaucoup aimé ma lecture ! J'ai adoré le personnage très ambivalent de Lucius, les parents de Jess sont également très attachants dans leur démarche écologique et leur volonté de protéger leur enfant à tout prix... j'aime beaucoup tous ces personnages ! 

Je ne me souvenais pas qu'il s'agissait d'une saga (pour moi, il n'y avait que ce tome-ci), mais pour ma part, je trouve qu'on peut tout aussi bien lire seulement le tome 1 (dans le sens où la fin pourrait être une fin définitive). J'espère trouver un moyen de lire la suite, car j'ai dévoré ce roman, et je n'ai qu'une envie : me replonger dans l'histoire! 

Donc voilà, rien de bien compliqué : une histoire de vampire, une histoire d'amour (on ne s'y attendait pas ;p), mais aussi une jeune fille qui s'interroge sur son passé et son avenir... une histoire bien menée, qui se lit vite (en à peine deux jours, je l'avais finis), et qui fait du bien !



Pour le défi lecture 2018, ce livre peut être lu dans les catégories suivantes
11. lire de la fantaisie urbaine
(14. une romance?)
32. qui contient le mot "sang" (évidemment, dans une histoire de vampires...)
50. un livre avec un triangle amoureux (pour moi, il peut entrer dans cette catégorie)
53. un livre écrit par une femme
54. un livre dont le personnage principal est une femme
59. le premier livre d'un auteur
77. un livre qui parle d'une histoire de famille
98. un livre dans lequel les protagonistes font la fête (à un moment donné)
99. un livre qui se passe dans une école (une partie de l'histoire, ou toute l'histoire)



Comment se débarrasser d'un vampire amoureux, Beth Fantaskey
Edition France Loisirs, 2009
409 pages


mardi 26 juin 2018

MANGA - Monster Hunter

Bonjour tout le monde !

Nous sommes allés à Paris avec mon copain ce week-end, et qui dit Paris, dit Book-off et Boulinier (pour nous en tous cas ahah) ! 

Du coup, je me suis pris quelques livres
- Comment se débarrasser d'un vampire amoureux de Beth Fantaskey
- Les enfants de la tourmente de Mary Cadras
- Le Projet Bleiberg de David S. Khara

Et mon copain s'est prit des mangas :
- Monster Hunter Episodes de Ryûta Fuse
- Monster Hunter Epic de Ryûta Fuse
- Jumbor Angzenbang d' Hiroyuki Takei (l'auteur de Shaman King, que j'avais également commencé à lire il y a quelques années)



Voilà donc comment je me suis retrouvée à lire Monster Hunter Episodes !
A vrai dire, je confondais avec Monster Hunter Orage, d'Hiro Mashima (l'auteur de Fairy Tail), que j'avais lu il y a quelques années, mais ça n'a rien à voir apparemment !



Le premier tome de Monster Hunter Episodes était moyen à mon sens. Plusieurs petites histoires se succèdent, concernant différents personnages. Rien n'est lié (ou presque), et au départ, c'est assez décousu, d'autant plus qu'on ne nous explique rien du monde au début du manga.
Le deuxième tome était bien meilleur, et le troisième encore plus !
Nous retrouvons certains personnages que nous avions vu dans les tomes précédents, nous en apprenons plus sur le monde de l'histoire, et sur les monstres qui l'habitent !

J'ai bien aimé lire cette petite série, et le dernier tome est de loin mon préféré ! La fin en particulier m'a beaucoup plu, avec ce message final du capitaine, message simple mais plein de fougue qui m'a mis les frissons !



Autre point positif, les dessins sont superbes ! Les dragons (oui car ce sont des dragons!) sont magnifiquement bien dessinés, ils ont des caractéristiques propres, et sont très impressionnants !

Certaines scènes de combats sont assez floues à mes yeux, mais c'est aussi parce que tout se passe très rapidement.

Enfin, on a vraiment l'impression d'être dans un jeu vidéo, les personnages se soignent entre eux avec des potions, ont des compétences de fuite, d'esquive etc. qu'ils utilisent ou non durant leur combat, comme le ferait un joueur !



En résumé, c'est une petite série très sympa, qui se lit rapidement, mais qui est agréable. Une histoire de dragons et de chasseurs qui, pour la gloire, l'aventure ou encore pour protéger ceux qu'ils aiment, se lancent tête la première dans toutes sortes de missions périlleuses !


Monster Hunter Episodes, Ryûta Fuse et Keiichi Hikami
3 tomes, shonen
Pika édition 
2015